22 juin 2007

Sur le Web

Essais

Commandes en ligne

Version imprimée: 352 pages, 6.0" x 9.0" (23 cm), broché
(couverture souple, dos carré-collé), papier intérieur crème #60, encre intérieur noir et blanc, couverture extérieure #100 en quatre couleurs.
ISBN: 978-2-9809-5912-7
Copyright: © 2007 Gary Gaignon

Essais littéraires, chroniques et entretiens pionniers du Web littéraire, et quelques interviews données à de grands magazines français et québécois, qui chevauchent les années 1995 à 2005.
Ils furent écrits sous le nom de clavier Gary Gaignon, personnage d’écrivain rebelle, et publiés au fur et à mesure sur editel.com, le site qui lança alors (17 avril 1995), l'édition en ligne de langue française.
Ils étaient toujours inédits en version papier. Ils font pourtant partie intégrante du Web des origines dont la mémoire primordiale sera ainsi mieux conservée pour les chercheurs du futur, à qui cet ouvrage est dédié.
Ils s’étalent ici en vrac, dans aucun ordre chronologique précis. Ils sont restitués tels quels dans leur truculence, non expurgée de leurs repentirs d’allure parfois contradictoire.
Nous prions cependant le lecteur de toujours garder à l’esprit que ces propos divers ont été tenus pour la plupart, et pour l’essentiel, au début des années quatre-vingt-dix, alors que même le public instruit et diplômé ignorait sinon l’existence, du moins l’importance que le Web était appelé à prendre définitivement dans nos vies, grâce à sa navigation si intuitive et si conviviale.
À cette époque-là, il n’existait que 19 000 sites Web. Pas plus d’une quinzaine de sites, associatifs, consacrés à la littérature française. Aucun dans l’édition numérique. Voici donc à lire les tout premiers écrits qui en débattent avec une vision fondatrice tout à fait originale.
Le papier électronique ou papiel, fait notable entre tous, en ce qui concerne la chose numérique du livre qui est le point focal de ce recueil, était moqué même par les intellectuels réputés. D’où le ton polémique du livre.
(Quatrième de : «Sur le Web» © Gary Gaignon)